Le Club des Clubs de Poker utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur leclubdesclubs.org vous en acceptez l'utilisation.

CoveragesSuivez la Finale.

Alors que, il faut bien vous l'avouer, il ne se passe pas grand chose dans le field sous nos yeux, il faut bien trouver des angles différents pour envoyer des infos. Alors on cherche, on cherche, et on finit par se dire que les rares joueurs dont on ne parle pas dans un coverage, ce sont bien les petits tapis. Ceux qui attendent le bon spot pour resteal avec une quinzaine de BB.

A l'aube du round 400/800/100, petit tour, presque exhaustif, des stacks qui avoisinent les 10k. Vous y retrouverez, dans l'ordre, Patrick Housseau, Julien Maily, Amandine Mancaux, Gilles Fazio, Jean-Christophe Soufflot et Patrice Lebougault. Souhaitons-leur de ne pas rejoindre le rail trop vite :)

Finale C.N.I.C. 2018 Finale C.N.I.C. 2018 Finale C.N.I.C. 2018 Finale C.N.I.C. 2018 Finale C.N.I.C. 2018 Finale C.N.I.C. 2018

http://leclubdesclubs.org/images/Competitions/CNIC/CNIC2018/Day1B/20180506_170741.jpg
dimanche, 06 mai 2018 14:48

Mike Thauryne

Pas de photo, mais que de la hand history comme on les aime.

On en a déjà parlé plusieurs fois aujourd'hui, mais ses plays méritent d'être mis en avant.

Mike Thaury du PCGC vient de remporter un petit coup sympa, je vous le raconte sur le pas.

Au HJ avec un stack confortable, il a ouvert à 1400 sur 300-600-75 et se fait 3bet depuis la BB. En position, et je crois que pour le coup c'est important, le charentais accepte l'invitation avec une belle côte.

Sur le flop A75 comportant deux trèfles, l'agresseur initial a continué avec une mise à 3200 que "paillafion" call. La turn fait rentrer la flush avec le 9. Après un check adverse, Mike envoie une première sacoche à 4600 puis une seconde à 10k sur la doublette de l'as river. Les deux sommes sont payées et Mike Thaury retourne la flush avec T6cc pour grimper à 65 000 jetons.

Et je peux vous dire que s'il monte un stack, il pourrait devenir l'un des joueurs à suivre...

dimanche, 06 mai 2018 14:30

Portrait de famille

On ne le soulignera jamais assez, mais l'équipe de croupiers, que dis-je, la famille de croupiers de François Lascourréges et d'Apostolos Chantzis occupe également une belle place dans la réussite de cette finale.

Il nous semblait on ne peut plus logique et mérité de leur accorder ces quelques mots.

Ils viennent des quatre ou des huit coins de la France, sont au nombre de 33.

Et nous les remercions chaleureusement pour maintenir autant de convivialité que de professionnalisme aux tables.

dimanche, 06 mai 2018 14:22

Lecomte est bon.

Alors que la deuxième pause est en cours dans la salle de spectacles, et que Pierrick est sur le point de vous révéler l'identité du ChipLeader, je partis en quête d'une joueuse pour qu'elle nous parle de son tournoi. Mon regard s'est arrêté sur Sonia 'SoonyToon' Lecomte, du Coach Poker Club 95, qui avait oeuvré pour l'organisation de la dernière Finale C.N.E.C.

Mauvais timing pour le couvreur, Sonia était plutôt dans un temps faible. Il lui reste 16k jetons après une grosse rencontre que vous allez vous empresser d'écouter dans la petite vidéo réalisée avec elle ;)

dimanche, 06 mai 2018 13:51

Tu veux ma photo ?

Alors que Nadine est repartie dans la fosse aux lions, prête à vous ramener la photo de vos petits protégés, j'en profite pour vous rappeler que vous pouvez avoir accès à toutes ces photos sur l'Album photos facebook du week-end. Consultez, likez, partagez, taggez... Le topo, vous le connaissez ;)

Au rang des infos sur le tournoi, la deuxième pause est annoncée dans une quinzaine de minutes, et il reste 276 joueurs sur les 300 de départ à 16h.

dimanche, 06 mai 2018 13:42

Pas si Légé que ça

Il pensait avoir franchi les 100k en annonçant 101k de stack au moment de partir en break. "Mais il passe son temps à nous bluffer" m'expose Arnaud Roy situé trois crans à sa droite.

Difficile de passer outre son activité à table, Sayed Lege joue une quantité de main plutôt folle. A commencer par un bluff river à tapis effectif 30k dans un pot qui n'en contenait que 20 sur un board 79xxx. Pour finalement tabler 8To après le fold de son adversaire.

Qu'importe, le pensionnaire du Poker Club Aurribeau a monté 99,5k alors que le jeu va bientôt reprendre sur le niveau 300-60-75.

dimanche, 06 mai 2018 13:36

Bruno Malgoires en tête du chipcount

Alors que l'on vient d'entrer au niveau 250-500, je me mets en quête des plus gros tapis du field. Rapidement, mes yeux sont attirés par le stack de Bruno 'Narvik Malgoires', de Ligue Rochelaise de Poker. Il m'explique avoir pris deux gros pots contre un même adversaire, qui lui ont permis de grimper à l'approche des 100k.

Sur un board 3T8, Bruno est assez conviant avec ses 33; Il décide de lead 2k8 après avoir vu un check de son adversaire, mais fait aussitôt face à une relance. Prudent, il se contente de payer. L'agresseur tentera le 3-barrell avec 66 sur un turn T et une river 5, et Bruno décidera de simplement payer chaque mise, pour contrôler le pot. Quelques instants plus tard, il terminera le travail en bustant ce même adversaire avec QQ vs JJ à tapis pré-flop.

Pour être exhaustif, citons également David Euphrosine (LGJ Poker, qui a bien value en 3-barrell avec AA 555) et Lege Sayed (Poker Club Auribeau, qui a simplement grindé la table lentement) qui suivent Bruno de près avec respectivement 83 et 84k.

dimanche, 06 mai 2018 13:33

Thépaut le refaire mec

Au rayon des jeux de mots pourris, je vous demande de faire un tonnerre d'applaudissements pour ce titre.

Et pourtant, il fait tellement de sens quand on se dit que Loïc Thépaut est un habitué du CNIC, un habitué à le deeprun, et qu'il a probablement le plus beau palmarès individuel sur ce main event à force de cumuler les tables finales : 2 places de runner up et une troisième place s'il vous plaît.

Comme en plus c'est un garçon charmant, j'en ai profité pour lui demander la recette. Prenez des notes.

Par contre, mon cher Loïc, je peux enfin te l'avouer un an après. Ne te laisse pas bluffer si facilement ! Au Top Golf de Vegas, sortie organisée par notre partenaire PMU pour les qualifiés Vegas l'année dernière, les scores pouvaient être modifiés à la main (je n'ai donc JAMAIS réalisé un triple perfect pour te repasser devant sur notre side bet... sans rancune si jamais tu tombes sur ce message^^).

Les joueurs sont revenus de pause depuis quarante minutes déjà. Mais pendant ces vingt minutes, nombreux ont été ceux qui ont réagi au bluff de Mike Thaury, l'un des récents champions de France CNEC.

Il vient tout juste de me raconter le coup. Je vous retranscris littéralement ses propres mots : "Un joueur aggro open à 525 sur 100/200 UTG1. Je le 3bet à 1600 avec 78hh en MP. Il décide de flat. Ca fait Q62 tout à tréfle, il call mon cbet à 1700. La turn c'est un 6, et je le deux barrel à 3300 pour laisser un pot size bet river (le montant du tapis = le montant du pot). Il tombe un 4 river et quand il check il est ultra polarisé sur une dame avec un kicker trèfle. Il check, je shove comme prévu et il fold. Je montre ma main".

Ce coup ne vous rappelle pas la table finale du dernier EPT à Monte Carlo. Un bluff épique avec 72o ? Petite session de rattrapage :

dimanche, 06 mai 2018 12:28

Desperrier pétille

Avez-vous déjà entendu parler du crédit card roulette ? Ce jeu dans lequel un groupe tire au sort une carte bancaire qui régale l'addition ? Je suis à peu près convaincu que cela vous dit quelque chose, d'autant plus que dans le milieu du poker, les cool story bro évoquant ce "jeu" sont de plus en plus fréquentes.

Sans être aussi balla au CDC, nous l'avons transposé à l'art du coverage. Prenez mon collègue régional Burd, demandez-lui un numéro de table. Puis mon compère du coverage Ludo pour le numéro de siège à table. Cela nous conduit à la table 22, siège 3. On y trouve Vincent Desperrier. "C'est pour la barbe, c'est ça ?" me demande-t-il en référence à peu post précédent signé Ludo. Non du tout, juste les aléas de la variance.

Vincent a découvert l'Auffargis Poker Club via ses copains. Cinq ans plus tard, il participe à sa première finale CNIC. "La table est sympa. Les croupiers aussi. Certains joueurs sont agressifs et touchent beaucoup, mais les relances sont très correctes" m'avoue un joueur tombé à un peu plus de 23000 jetons alors que les ante viennent d'apparaître sur le round 150-300-25. Il semblerait que ce joueur venu de la région parisienne soit plutôt du genre conservateur, pour ne pas dire serré, aux dires de ses voisins à la table.

Je ne sais pas trop si c'était pour le plaisir de mon coverage mais nous l'avons vu disputer un coup. L'ouverture à 650 du cognaçais Gilles Fazio en MP est payée par une joueuse au HJ. Au cut-off, Vincent a également call, imité peu après par la big blind. Puis sur un flop T87, Gilles a misé à 850, engendrant trois folds chez ses adversaires, non sans avoir provoqué un petit moment de réflexion chez notre joueur assis en 22-3.

dimanche, 06 mai 2018 12:17

Plus c'est gros plus ça passe

Les tables vides permettent une chose : repérer les plus gros stacks, pour commencer à suivre les potentiels chipleaders de ce day1B. Alors, profitant que tout le monde soit dehors, comme on ne fait rien comme tout le monde... On a repéré tous les plus gros... nain-nains autour des tables.

Nous avons trois gagnants : Le Grand Schtroumpf, qui veille sur son croupier, mais aussi (et surtout) ouioui, et, palme du plus gros, la grande faucheuse, fièrement arborée par Vincent Laforest (Marsouins Poker Club).

Finale C.N.I.C. 2018Finale C.N.I.C. 2018

dimanche, 06 mai 2018 12:10

Point Break.

Le round 100-200 vient de se terminer, avec 9 joueurs éliminés. L'occasion de vous rappeler que vous retrouvez l'intégralité du classement, en temps réel, de cette finale, sur le site du CdC. François et Apo supervisent la sortie des joueurs et gèrent la pause des croupiers, pour repartir frais et dispo aux blinds 150-300.

dimanche, 06 mai 2018 11:58

Gwenaël Grignon grignotte...

A la recherche de gros jetons au milieu des tables, j'essaie de distinguer les jetons de 5000, très proches des jetons de 500 au niveau de la couleur. Mon léger daltonisme n'aidant pas, j'ai du m'y reprendre à deux fois pour m'assurer que j'avais bien vu ce que j'avais vu.

Dans un pot de 1000 jetons, sur un flop T67dd, Nicolas Pouliquen (Poker Club Avranches, en bleu) avait avancé 5100 jetons. Je m'arrête net, essaie de comprendre s'il s'agit d'un 4bet ou d'un 5bet, mais aucun jeton n'était présent devant son adversaire, Gwenael Grignon (Carré d'As Club, en noir sur la gauche). Pas le temps de comprendre ce qu'il se passe, Gwenaël annonce relance, et avance 10200 jetons !

Nicolas, dépité, jette son jeu. Il n'avait évidemment pas voulu overbet de la sorte. Pensant miser 600, il a confondu un jeton de 5000 avec un jeton de 500... Voilà comment se mettre dans le mal, juste avant la première pause, qui vient de démarrer. Gwenaël, lui, grignotte quelques jetons "faciles"...

Page 2 sur 3